Un Centre dédié à la recherche sur André Gide

Le Centre d’Études Gidiennes a vocation à coordonner l'activité scientifique autour de Gide, diffuser les informations relatives aux manifestations gidiennes et à rendre visibles et accessibles les études qui lui sont consacrées.
En savoir +

Nous trouver

Centre d’études gidiennes Bureau 49, bâtiment A UFR Arts, lettres et langues Université de Lorraine Île du Saulcy F-57045 Metz cedex 01

Nous écrire

Stephanie Bertrand Jean-Michel Wittmann
En savoir +
26
Mai.

Durant le confinement, et de manière accrue depuis le 11 mai, la ville de Metz a vu apparaître sur certains des murs de l’hypercentre, mais également aux abords immédiats du campus de l’université, un certain nombre d’hexagones jaunes en céramique, sur lesquels étaient peintes des citations extraites des Nourritures terrestres de Gide :

 

                   7                        1

 

« Manuel de délivrance » publié en 1897, Les Nourritures terrestres, qui se présente comme le récit d’une initiation fictive, fut l’ « évangile » de toute une génération de jeunes lecteurs après la Première Guerre mondiale. Largement plébiscité aujourd’hui encore, ce récit semi-fictif figure parmi les œuvres de Gide les plus lues, avec Les Faux-Monnayeurs (1926).

Certaines des injonctions ou formules énoncées par le narrateur de l’œuvre à l’intention de Nathanaël, personnage fictif supposé représenter le lecteur, sont très célèbres ; « Il faut, Nathanaël, que tu brûles en toi tous les livres » ou encore « Nathanaël, je t’enseignerai la ferveur », phrases qui ont précisément été retenues pour deux des supports.

 

      6            2

 

Pourtant, la sélection opérée par les créateurs des hexagones jaunes interroge ; les extraits retenus sont souvent moins connus, et certains figurent parmi les moins facilement citables de l’œuvre (par leur longueur, notamment) :

 

3               8

  

Si ces hexagones consacrés à Gide se révèlent omniprésents, il n’est pourtant pas le seul auteur élu : Nietzsche et Camus lui font écho, sur fond blanc ou noir.

   10B            9

 

Le mystère plane pour l'instant sur l'auteur ou les auteurs de ces hexagones jaunes.

 

Vous avez une piste ? Vous en avez repéré d'autres dans la ville ?

Ecrivez-nous* !

 

* Vous pouvez écrire conjointement à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 Merci à la librairie Autour du Monde (rue de la chèvre, à Metz) d'avoir relayé certaines de ces photos

 

 

Lire la suite

13
Mar.

Vient de paraître, aux Presses universitaires de Lyon, de Pierre MassonAndré Gide et Marcel Proust. À la recherche de l'amitié.


P. Masson, André Gide et Marcel Proust. À la recherche de l'amitié

 

 

Le 21 novembre 1912, le manuscrit de Marcel Proust, alors connu sous le nom du Temps perdu, est rejeté par La Nouvelle Revue française. Cette décision, dont André Gide endossera la responsabilité, est à l’origine d’une solide réputation d’inimitié entre les deux hommes.

Mais limiter à cette anecdote la relation entre les deux écrivains, c’est méconnaître tout ce que leur correspondance nous enseigne : « Le refus de ce livre restera la plus grave erreur de la N.R.F., et [...] l’un des regrets, des remords, les plus cuisants de ma vie. » Cet aveu de Gide, dans un courrier adressé à Proust plus d’un an après le rejet de son manuscrit, inaugure un dialogue qui se poursuivra jusqu’à la mort de ce dernier. Un dialogue complexe, parfois marqué par des désaccords profonds. Car si leur culte de l’art et leur désir d’affirmer leur sexualité auraient pu les rapprocher, leur vision de la littérature était opposée, et le trop explicite Proust allait devenir suspect aux yeux de Gide, à l’engagement plus raisonné.

C’est l’histoire de cet échange, tantôt passionné, tantôt distant, que Pierre Masson, l’un des plus grands spécialistes d’André Gide, reconstitue dans cet ouvrage.

Pierre Masson, professeur émérite de l’Université de Nantes, est président de l’Association des amis d’André Gide. Outre diverses études, il a édité ou dirigé les quatre derniers volumes des oeuvres de Gide dans la Bibliothèque de la Pléiade, et a publié une dizaine de ses correspondances, dont plusieurs volumes aux Presses universitaires de Lyon.

Voir le livre sur le site de l'éditeur

Lire la suite

12
Mar.
Vu l'évolution de l'épidémie de Corona virus et par mesure de précaution, conformément aux dispositions prises par le laboratoire de recherche ILLE de l'Université de Haute-Alsace, on vous annonce avec grand regret que les deux derniers événements du cycle "Gide Remix" sont annulés. 
 
Retrouvez-nous sur notre page Facebook pour toute mise à jour !
 
89606137 549668519237288 8692561121845968896 o

Lire la suite

04
Fév.

 

Affiche GR 3 web

 

Création sonore en multidiffusion qui se propose de sonder les interactions possibles entre le texte de Paludes (1894) et des sonorités acoustiques, électroniques et électro-acoustiques.

Les différents éléments – sons enregistrés, jeu instrumental et électronique en temps réel – dialoguent, se superposent et s’entrecroisent, dans des jeux de symétrie inspirés par le processus littéraire de mise en abyme. 

Par le biais d’une polyphonie immersive et du son spatialisé, le spectateur est amené vers une perte de repères, un état où l'extérieur devient intérieur, tout en gardant son côté enveloppant, mystérieux et inaccessible.

(Alessandro De Cecco)

Lire la suite

01
Fév.

François Bompaire, docteur en langue et littérature françaises (Sorbonne Université, 2018), vient de publier aux éditions Garnier, dans la collection "Bibliothèque gidienne", Définir l’ironie en France entre 1800 et 1950. Construction théorique et mémoire gidienne.

Cet ouvrage, tiré en partie de sa thèse de doctorat, offre une définition communicationnelle et générale de l’ironie. Elle est testée sur l’œuvre fictionnelle de Gide. Si le terme « ironie » évoque surtout, au dix-neuvième siècle en France, l’idée d’une dérision de l’idéal, les fictions gidiennes reprennent et déplacent cette définition.

Pour commander l'ouvrage, voir ici.

Plus de renseignements sur le site de l'éditeur.

 

Définir l’ironie en France entre 1800 et 1950. Construction théorique et mémoire gidienne

Lire la suite

23
Jan.
Comme chaque année, l'association des Amis d'André Gide organise une session consacrée à Gide lors du congrès annuel de la Modern Language Association, qui aura lieu du 7 au 10 janvier 2021 à Toronto (Canada).
 
 
Cette prochaine session sera consacrée à Gide et l’actualité : Gide voulait « qu’en tout temps on puisse [le] dire d’aujourd’hui ». Nous sollicitons des réflexions sur Gide et l’actualité (la sienne ou la nôtre) : politique, environnement, moralité sexuelle. 

Communications en français ou en anglais. Les intéressés sont invités à soumettre un résumé de 250-300 mots en français ou en anglais avant le 10 mars 2020 à Christine Armstrong (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.et Jocelyn Christine Van Tuyl (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).
 
 
 Résultat de recherche d'images pour "toronto"

Lire la suite

15
Jan.

 

Grâce à une généreuse donation de Jean Claude, la bibliothèque du Centre d'études gidiennes s'est récemment enrichie

 

* d'un nombre conséquent de correspondances gidiennes (Gide-Larbaud, Gide-Blanche, Gide-Giono...),

* d'études d'oeuvres gidiennes (analyse du Journal par Daniel Moutote ; des Caves du Vatican par Alain Goulet...),

* d'études plus globales (André Gide et l'écriture de soi, édité par Pierre Masson et Jean Claude ; André Gide et l'Allemagne de Claude Foucart...),

* de biographies (André Gide par lui-même de Claude Martin ; André Gide le messager de Pierre Lepape...),

* d'éditions anciennes des oeuvres de Gide...

et de bien d'autres références encore, que vous pourrez retrouver dans la version actualisée du catalogue de cette bibliothèque.

 

Pour venir consulter ces ouvrages, il vous suffit de contacter Jean-Michel Wittmann, directeur du Centre d'Etudes gidiennes.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "andré gide et l'écriture de soi"                      Résultat de recherche d'images pour "andré gide et l'allemagne"                     Résultat de recherche d'images pour "andré gide et l'allemagne"

 

 

Lire la suite

18
Déc.

André Gide & Ernst Robert Curtius

Correspondance (1920-1950)

  • Éditeurs scientifiques: Schnyder (Peter)Solvès (Juliette)
  •  
  • La correspondance entre le célèbre écrivain français André Gide et le romaniste allemand et grand érudit Ernst Robert Curtius traite de sujets multiples et passionnants : littérature et écriture, rapports conflictuels entre leurs deux pays, débat politico-culturel, traduction, critique littéraire, etc.
  •  
  • Ce volume, le 11e de la collection "Bibliothèque gidienne" des Classiques Garnier, a paru le 11 décembre 2019.

Lire la suite

05
Déc.

 

affiche butty

 D'un voyage... 

C’est lors de son voyage en Afrique équatoriale française que l’engagement politique d’André Gide se révèle de manière importante. Bien loin de toute préoccupation politique, ce voyage correspondait initialement, pour l’écrivain, à une recherche d’exotisme et de découvertes. Cependant, rapidement après leur arrivée en territoire colonisé, Gide et son compagnon de voyage, Marc Allégret, sont bouleversés par les conditions de vie des populations locales, exploitées par le système colonial.

 ... à une publication importante

En 1927, André Gide publie Voyage au Congo, suivi de Le Retour du Tchad (1928) chez Gallimard. Son talent d'écriture, ses observations précises et sa documentation sérieuse brossent un portrait percutant de la situation alarmante dans la colonie française. Quant à ses réflexions autour de la question de notre rapport à l'altérité, elles s'avèrent aujourd'hui encore des plus actuelles.

(Charlotte Butty)

Lire la suite

02
Déc.

Du 20 au 25 juillet 2020, à la fondation des Treilles (Var), aura lieu un colloque consacré à « La Belle époque de la critique : stratégies d'écriture et positionnement dans le champ littéraire, de Barrès à Gide », organisé par Stéphanie Bertrand et Pierre Masson.

 

Vous pouvez consulter ici l'argumentaire du colloque.

 

Voici quelques-unes des communications qui seront consacrées à Gide : 

 

   - Stéphanie Bertrand, « La critique comme (més-)apprentissage de l'écriture littéraire, de Barrès à Gide »

   - François Bompaire, « Un dialogue de dialogues : Barrès, Blum, Gide et les interviews feintes »

   - Pierre Masson, « Gide 1909-1913, critique et création »

   - Peter Schnyder, « Les premiers critiques de Gide »

   - Jean-Michel Wittmann, « Gide, un critique sans autorité ? »

 

 

Lire la suite

01
Déc.

André Gide / Pierre Louÿs / Paul Valéry

 

AG PL PV

 

Lecture à trois voix

Choix des textes, adaptation et montage de Jean-Pierre Prévost

 

avec

Romain Bénichou Ayoub (André Gide)

Max Millet (Pierre Louÿs)

Arthur Appriou (Paul Valéry)

 

Dimanche 1er décembre 2019 à 19h. Durée 1h30

Théâtre La Flèche

77 rue de Charonne 75011 PARIS

Entrée gratuite. Places limitées

Réservation obligatoire : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Avec le soutien de

Association des Amis d’André Gide, Fondation Catherine Gide, Mairie du 11ème

Théâtre La Flèche, Éditions Gallimard

Lire la suite

28
Nov.

jeudi 28 novembre

 

Journée d'étude Marcel Proust – André Gide

Mairie du 11ème

 

9h45 : Introduction par Martine Debieuvre, 1ère adjointe au maire du 11ème, Jean-Pierre Prévost, de l'Association des Amis d'André Gide, et Jérôme Bastianelli, président de la Société des Amis de Marcel Proust

10h : Les hôtels de Marcel Proust Par Jacques Letertre, président de la Société des hôtels.

10h30 : André Gide et Marcel Proust : l’amitié difficile Par Pierre Masson, Professeur émérite de l’Université de Nantes.  

11h15 :  Gide et Cocteau Par Frank Lestringant, Professeur émérite de l'Université Paris-Sorbonne.

 

14h15 : Un petit air de famille Film de Jean-Pierre Prévost, réalisateur et scénariste pour le cinéma et la télévision.

15h00 : Proust et la Nouvelle Revue Française Par Luc Fraisse, Professeur à l’Université de Strasbourg et critique littéraire

15h30 : La mode chez Marcel Proust Par Garance Mazelier, élève de l'École Normale Supérieure

16h15 : André Gide et le piano de Frédéric Chopin Par Gérard Sutton, enseignant au C.R.R de Saint-Maur-des-Fossés et à la Schola Cantorum de Paris

16h45 : Marcel Proust et John Ruskin à la cathédrale d'Amiens Par Jérôme Bastianelli

18h : concert avec Ninon Hannecart-Segal, pianiste Oeuvres de Frédéric Chopin et Reynaldo Hahn

 

 Résultat de recherche d'images pour "journée détudes gide et proust"

Lire la suite

28
Nov.
Marcel Drouin, andré gide

Correspondance

 (1890-1943)

Édition de Nicolas Drouin

Collection Blanche, Gallimard
Parution : 28-11-2019

Nul lecteur du « Journal » d’André Gide n’ignore le nom de Marcel Drouin (1871-1943) : il y est souvent cité avec ferveur et y apparaît comme l’un des plus anciens et intimes amis de l’auteur des « Nourritures terrestres », avec Pierre Louÿs et Léon Blum, et avant même Paul Valéry, leurs amis communs. L’ampleur de leur correspondance et les enjeux intellectuels, artistiques, politiques et moraux – et bien sûr individuels – que ces quelque six cents lettres véhiculent témoignent de ce lien privilégié ; elles confirment la qualité du dialogue entretenu par les deux hommes et gagnent rapidement l’admiration du lecteur. Gide a été aussitôt fasciné par les capacités intellectuelles de son ami normalien, futur professeur comme le fut son père, à qui d’abord tout réussit (major à Normale Sup, major à l’agrégation) et au contact duquel il se sent exalté et comme sublimé, aussi différent soit-il de lui-même. Drouin, d’origine lorraine et d’un milieu modeste, est aussi le seul philosophe du groupe des « pères fondateurs » de « La NRF » où sa culture très diversifiée, sa connaissance de la culture allemande et la sûreté de son jugement vont faire autorité. Aux côtés et par l’intermédiaire de son ami et bientôt beau-frère André Gide – dont il va épouser en 1897 la cousine germaine Jeanne Rondeaux, sœur de sa propre femme Madeleine –, Marcel Drouin va devenir l’un des critiques littéraires importants de « La Revue blanche », de « L’Ermitage », puis de « La NRF » à ses débuts. Avec Gide, il échange alors de nombreuses lettres où s’affinent les stratégies éditoriales et s’expriment des jugements multiples qui permettent d’imaginer la richesse des très nombreux entretiens qu’ils ont ensemble, à chaque période de vacances à Cuverville, où s’élaborent des œuvres travaillées ou corrigées en commun. Ainsi ces lettres nombreuses qui témoignent d’une amitié durable, malgré des hauts et des bas inévitables, sont traversées de questions hautement sensibles : la relation de l’écrivain à la réalité, l’Affaire Dreyfus et l’antisémitisme, la liberté de mœurs et l’aveu d’homosexualité, la position des intellectuels face aux totalitarismes… Elles fourmillent d’innombrables détails passionnants sur l’évolution, les activités littéraires complémentaires et les contemporains des deux correspondants. Elles offrent également des vues émouvantes et souvent tendres sur la vie au jour le jour d’une famille singulière et chérie, dont Gide a dit à plusieurs reprises qu’elle n’était nullement visée par le fameux : « Familles je vous hais ! » Cette correspondance attendue, l’une des plus importantes de Gide, est enfin publiée, après des décennies d’attente. Elle donne l’occasion de découvrir à la fois la réalité de la relation d’André Gide avec une personnalité exceptionnelle appartenant au tout premier cercle de ses amis et révèle nombre d’aspects inattendus qui enrichissent la connaissance de l’auteur de « L’Immoraliste », dans sa vocation comme dans ses choix.

 

 

Lire la suite

23
Nov.

L' Assemblée générale de l’Association des Amis d'André Gide a eu lieu le samedi 22 novembre 2019 au Lycée Carnot, à Paris. 

Le programme de l'AG était le suivant :

Bilan moral et financier 

Mise en voix d’extraits des oeuvres de Gide par Geneviève Masson et David H. Walker

Intermèdes pianistiques d'Augustin Voegele

 

 

Lire la suite

20
Nov.

Comme chaque année, le congrès de la MLA accueillera une session consacrée à l'oeuvre d'André Gide ; elle concernera cette fois la question de l'homosexualité. Voici le programme de cette matinée gidienne, qui aura lieu le samedi 11 janvier (de 8h30 à 9h45), à Seattle

Conférences 

1. Gide’s Theseus as a Response to Corydon?, Pamela Antonia Genova (U of Oklahoma) 

2. Un chantier gidien: Corydon à la lumière des manuscrits, Frédéric Canovas (Arizona State U, Tempe) 

3. À la recherche des nourritures homoérotiques de la fiction gidienne, Christine Armstrong (Denison U)

Présidence de session 

Christine Armstrong (Denison U)

Pour plus de renseignements, contacter Christine Armstrong  (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

 

Résultat de recherche d'images pour "seattle"

Lire la suite

20
Nov.

Vendredi 22 novembre 2019

Petit auditorium
BnF I François-Mitterrand
Quai François-Mauriac, Paris 13e
9 h 30 - 17 h 30


Entrée libre

 

Journée d’étude proposée
en partenariat avec l’AAAG,
Association des Amis d’André Gide

photo copyright Marc Allégret

 

Cent-cinquante ans après sa naissance, André Gide est encore très présent dans la vie intellectuelle française ;  emblématiquement, ses oeuvres figurent sur la photo officielle du Président de la République, mais surtout elles font de lui, avec Albert Camus, l’écrivain le plus fréquemment cité dans les médias de toute nature.
De fait, par bien des aspects, elles entrent encore en résonance avec nos préoccupations contemporaines : sur le plan individuel, elles sont une véritable école de libération et de développement personnel ; autant que le devoir de faire de soi « le plus irremplaçable des êtres », le refus de « sacrifier aux idoles » proclamé par Gide est d’une actualité brûlante.
Sur le plan collectif, par ses propos et ses actes, Gide est un exemple de solidarité envers toute humanité souffrante : que ce soit en cour d’assises, au milieu des populations réfugiées ou des peuples colonisés, il tient un discours de responsabilité d’une portée universelle.
Enfin, si cette parole trouve encore des disciples, c’est que Gide a su la formuler à travers une oeuvre polymorphe, à la fois classique et novatrice, capable d’exercer, à toute époque, un rôle d’éveilleur.

 

PROGRAMME

 

9 h 30 Ouverture
par Thomas Cazentre, département des manuscrits, BnF


10 h Du bon usage de la dissidence
Par Pierre Masson, professeur émérite, université de Nantes

10 h 30 Gide et la générosité
Par Martine Sagaert, professeure émérite, université du Sud-Toulon Var

11 h Pour une Europe des lettres. Gide face à la « crise de l’esprit »
Par Paola Codazzi, université de Haute-Alsace

11 h 30 Présentation de manuscrits (sur écran)
Par Thomas Cazentre, BNF

12 h Pause

14 h 30 Gide et la question des réfugiés
Par Jocelyn Van Tuyl, professeur, université de Sarasota

15 h Gide e(s)t le criminel
Par Jean-Michel Wittmann, professeur, université de Lorraine

16 h Chez Gide, l’essentiel c’est la contingence
Par David Walker, professeur émérite, université de Sheffield
 
 

Lire la suite

19
Nov.

Le mardi 19 novembre à 19h

Mairie du Onzième (12, place Léon Blum)

Bibliothèque Parmentier

 

Dans le cadre des festivités liées au cent-cinquantième anniversaire de la naissance de Gide, né à Paris le 22 novembre 1869, Pierre Masson a donné une conférence intitulée Gide et la société des hommes : de l'individu à l'humanité.

 

Cette conférence s'inscrit dans un cycle consacré à Gide et à Proust, à la Mairie du XIe arrondissement, dont voici le programme complet :

Programme des conférences littéraires 2019-2020

Marcel Proust et André Gide - Mairie du Onzième - Bibliothèque Parmentier - à 19h

 

22 octobre : Jean-Yves Tadié, Proust et Gide

19 novembre : Pierre Masson, Gide et la société des hommes: de l'individu à l'humanité.

17 décembre : Évelyne Bloch-Dano, Madame Proust

21 janvier : Frank Lestringant, Gide et l'affaire Dreyfus

18 février  : Jean-Pierre Prévost : Roger Martin du Gard

17 mars : Luc Fraisse «  Proust romancier du temps perdu »

 21 avril  Jérôme Bastianelli, Qui était Vinteuil ?

 19 mai : Thierry Laget : Proust prix Goncourt. Une émeute littéraire

 16 juin : Luc Fraisse, Proust et Romain Rolland : un problème de création 

 

 

 

Lire la suite

11
Nov.

André Gide a toujours aimé le dialogue, à tel point qu'il a lui-même rédigé des Interviews imaginaires. À l'occasion du 150e anniversaire de sa naissance, le groupe de recherche "Gide Remix" compte renouer avec cette pratique en invitant Robert Kopp, Ambre Philippe et Pierre Thilloy à réactualiser les questions de l'écrivain.

Entretien à trois voix à la recherche de nouvelles réponses
présenté par Martina Della Casa et Paola Codazzi
 
Avec Robert Kopp, Ambre Philippe et Pierre Thilloy
 

Affiche GR Bale web 1000px

Lire la suite

09
Nov.

 

Le 9 novembre 2019, à l’Institut français de Naples (Via Crispi 86, Napoli), dans le cadre du colloque organisé par la S.I.D.E.F. (Società italiana dei francesisti) à l’occasion de son cinquantième anniversaire, Carmen Saggiomo, Ricercatore di Lingua e traduzione francese à l’Università degli Studi della Campania Luigi Vanvitelli, a proposé une communication sur Gide intitulée « Il primo e l’ultimo Gide: l’Italia fra l’arte e il viaggio, fra il mito delle origini e le generazioni future ».

Dans le cadre de ce même colloque, Aldo Antonio Cobianchi, le Secrétaire général de la S.I.D.E.F. a également  fait une communication sur Gide, intitulée « Con gli occhi di Gide. la visione del futuro culturale europeo ».

Lire la suite

07
Nov.

André Gide, Correspondance 1888-1951, édition de Pierre Masson, collection "folio" n° 6719, parution : 7-11-2019. 

André Gide a écrit, au cours de sa vie, des milliers de lettres adressées à plus de deux mille correspondants. Peu avant sa mort, il a déclaré : «Je faisais métier de mon amitié. C’est un métier fatigant qui requiert des soins assidus. Je m’y usais. J’écrivais peu à chacun, mais j’écrivais à beaucoup.» Par ses lettres, Gide rassemble autour de lui la diversité de l’humaine condition, dont il s’efforce de tirer le meilleur. De Pierre Louÿs à Camus, en passant par Aragon, Breton, Giono, Léon Blum, Rilke, Colette, Proust ou Cocteau, cette correspondance est le reflet idéal de plus de soixante ans d’histoire littéraire.

 

 

Lire la suite

Le site du CEG a été réalisé grâce au soutien de la Fondation Catherine Gide, avec la participation de l’Association des Amis d’André Gide. Il a été réalisé en partenariat avec Martine Sagaert, responsable du site originel andre-gide.fr, créé en 2006 avec des étudiant.e.s de l'I.U.T. des Métiers du Livre de Bordeaux.