Un Centre dédié à la recherche sur André Gide

Le Centre d’Études Gidiennes a vocation à coordonner l'activité scientifique autour de Gide, diffuser les informations relatives aux manifestations gidiennes et à rendre visibles et accessibles les études qui lui sont consacrées.
En savoir +

Nous trouver

Centre d’études gidiennes Bureau 49, bâtiment A UFR Arts, lettres et langues Université de Lorraine Île du Saulcy F-57045 Metz cedex 01

Nous écrire

Stephanie Bertrand Jean-Michel Wittmann
En savoir +
Bio-bibliographie:

20170730 135637 Copie CopieStéphanie Bertrand est Maître de conférences en langue et littérature françaises des XXe et XXIe siècles à l’Université de Lorraine (site de Metz). Après une thèse consacrée à l’aphorisme dans l’œuvre d’André Gide (2015), elle poursuit son analyse du style de Gide et, plus largement, l’étude de la poétique de son œuvre, tout en s’intéressant aux représentations du « contemporain capital » dans le monde actuel. Elle a co-organisé une journée d’étude consacrée au latin et à la latinité dans l’œuvre d’André Gide, dont les actes (co-édités avec Enrico Guerini et Paola Codazzi) sont à paraître ; en 2020, elle va co-organiser deux colloques gidiens : « La Belle époque de la critique : stratégies d'écriture et positionnement dans le champ littéraire, de Barrès à Gide » (en juillet, à la fondation des Treilles, avec Pierre Masson), « André Gide et les femmes » (en novembre, à Québec, avec Patrick Bergeron). Membre du Conseil d’Administration de l’Association des Amis d’André Gide, elle est depuis 2017 Secrétaire de cette même association. Responsable électronique du Centre d’Études Gidiennes, elle en coordonne actuellement le site internet.


Par-delà l’œuvre de Gide, Stéphanie Bertrand travaille plus largement sur le style des écrivains de la première NRF et sur les dialogues construits par le style, à cette époque, entre la littérature et les sciences humaines et sociales.

 

BIBLIOGRAPHIE GIDIENNE 

Ouvrage individuel

Du style des idées : Gide et l’aphorisme, Paris, Classiques Garnier, coll. Investigations stylistiques, 2018.

Direction d’ouvrage collectif

Latin et latinité dans l’œuvre d’André Gide, éd. Stéphanie Bertrand, Enrico Guerini, Paola Codazzi, actes de la journée d’étude de Bologne (octobre 2016), Paris, Classiques Garnier, coll. Bibliothèque gidienne, à paraître en 2020.

Articles (revues et ouvrages collectifs)

« André Gide (1869-1951) ou les vertus ambivalentes de l’autodidaxie », à paraître en 2020 dans Martine Jey (éd.), L’Écrivain et les modèles scolaires, Paris, Éditions Hermann.

« Le moment aphoristique de la littérature française (1890-1920) : une influence scolaire ? L’exemple d’André Gide », à paraître en 2020 dans Martine Jey (éd.), L’Écrivain et les modèles scolaires, Paris, Éditions Hermann.

« André Gide et la langue latine : modèle de style, modèle culturel ? » à paraître en 2020 dans Stéphanie Bertrand, Paola Codazzi et Enrico Guerini (éds.), Latin et latinité dans l’œuvre d’André Gide, Paris, Classiques Garnier, « Bibliothèque gidienne ».

« Le traité gidien, au carrefour des savoirs et des disciplines scolaires », à paraître au printemps 2020 dans le Bulletin des Amis d’André Gide, André Gide et les sciences sociales, Jean-Michel Wittmann (éd.).  

« La correspondance entre André Gide et Marcel Drouin : un dialogue “critiqueˮ (1890-1914) », à paraître en 2020 dans Peter Schnyder et Robert Kopp (éds.), Un monde de lettres. Les auteurs de la première NRF au miroir de leurs correspondances, Paris, Gallimard, « Les Entretiens de la fondation des Treilles ».

« Crise de la foi et crise de l’écriture : mutations du style aphoristique (Barrès, Martin du Gard, Gide) », dans Sophie Bertocci-Jollin et Serge Linarès (éds.), Changer de style. Écritures évolutives aux XXe et XXIe siècles, actes du colloque organisé les 31 mai et 1er juin 2017 à l’Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines, Leiden, Brill, 2019, p. 181-197.

« Penser l’Europe d’aujourd’hui avec André Gide », in Martina Della Casa (éd.), André Gide, l’Européen, actes du colloque international de Mulhouse (mars 2016), Paris, Classiques Garnier, coll. Bibliothèque gidienne, 2019, p. 55-69.

« Gide et le "démon de l’analogie" : une politique de l’image », Bulletin des Amis d’André Gide, actes du colloque « Gide et l’image » organisé du 16 au 18 juin 2016 à Denison University (Granville, Ohio, États-Unis), n° 199-200, 2018, p. 161-171.

« “Un livre est toujours une collaborationˮ : l’aphorisme paratextuel, une co-construction de l’"image d’auteur" ? », in Jean-Michel Wittmann (éd.), Gide, l’identité à l’épreuve de la littérature, actes du colloque international de Metz (mai 2015), Paris, Classiques Garnier, coll. Bibliothèque gidienne, 2017, p. 117-128.

« Du style des idées : l’aphorisme dans l’œuvre d’André Gide. Résumé de thèse », L’Information grammaticale, n° 148, janvier 2016, p. 53-55.

« Position de thèse », Bulletin des Amis d’André Gide, n°s 189-190, printemps 2016, p. 131-140.

« La polyphonie énonciative dans les écrits sociopolitiques de Gide : une arme polémique ? », in Ghislaine Rolland Lozachmeur (éd.), Les Mots en guerre. Les Discours polémiques : aspects sémantiques, stylistiques, énonciatifs et argumentatifs, actes du colloque de Brest (avril 2012), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. Rivages linguistiques, 2016, p. 483-492.

« L’aphorisme romanesque et la poétique du fragment (1890-1930) », in Françoise Taylor et Laurent Gourmelen (éds.), Le Fragment : Figures d’écriture et formes de pensée, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. Nouvelles recherches sur l’imaginaire, 2016, p. 179-188.

« Les aphorismes des Caves du Vatican : une sagesse (in)temporelle ? », article tiré d’une communication prononcée lors du colloque de la Modern Language Association de Chicago (États-Unis, janvier 2014), Bulletin des Amis d’André Gide, n°s 183-184, juillet-octobre 2014, p. 83-99.

« “Je fus sauvé par gourmandiseˮ ou le rôle de la faim dans la fin du symbolisme gidien », in Éléonore Reverzy et Bertrand Marquer (éds.), La Cuisine de l’œuvre au XIXe siècle. Regards d’artistes et d’écrivains, actes du colloque de Strasbourg (octobre 2011), Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, coll. Configurations littéraires, 2013, p. 229-244.

« L’aphorisme gidien : un palimpseste ? », in Clara Debard, Pierre Masson et Jean-Michel Wittmann (éds.), André Gide et la réécriture, actes du colloque international de Cerisy-la-Salle (août-septembre 2012), Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 2013, p. 75-87.

« De la sentence biblique à l’aphorisme gidien : affirmation d’une posture de “pasteurˮ », in Jean-Michel Wittmann (éd.), Gide et la Bible, actes de la journée d’étude de Metz (mai 2013), Bulletin des Amis d’André Gide, n°s 179-180, juillet-octobre 2013, p. 37-49.

«“La parole est d’argent, le silence est d’orˮ : parole et fausse monnaie dans Les Faux-Monnayeurs », Méthode !, n° 22, « Agrégations de lettres 2013 », 2013, p. 211-217.

« “Je ne suis pas pareil aux autresˮ : le “jeˮ gidien, entre désir de singularité et tentation de banalité », in Christine Armstrong et Jocelyn Van Tuyl (éds.), Gide à la frontière, actes du colloque international de Granville (Denison University, États-Unis, juin 2012), Bulletin des Amis d’André Gide, n°s 177-178, janvier-avril 2013, p. 133-143.

« L’aphorisme dans Les Faux-Monnayeurs », in Franck Lestringant (éd.), Lectures des Faux-Monnayeurs, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2012, p. 119-128.

« D’un début de siècle à l’autre : renaissance de l’aphorisme dans le roman ? », Textes et contextes [en ligne], n° 7, 2012

« L’aphoriste dans le roman : une figure d’autorité ? », Sociologie du style littéraire, COnTEXTES [en ligne], n° 18, 2016.

« L’art de la maxime dans le Journal de Gide. Quelques réflexions », in Martine Sagaert et Peter Schnyder (éds.), Actualités d’André Gide, actes du colloque international de Toulon (mars 2011), Paris, Honoré Champion, 2012, p. 53-63.

 

Recensions

« Lachasse Pierre, André Gide, une question de décence, Paris, Classiques Garnier, « Bibliothèque gidienne », n° 7, 2018. Un vol. de 257 pages.», Revue d’histoire littéraire de la France, n° 2, 2019, p. 482.

« Morii Ryo, André Gide, une œuvre à l'épreuve de l'économie, Paris, Classiques Garnier, coll. Bibliothèque gidienne, 2017, 313p. », Romanische Forschungen, 2/2018, p. 277-280.

« Masson Pierre, Les Sept Vies d’André Gide. Biographies d’un écrivain, Paris, Garnier, coll. Bibliothèque gidienne, 2016, 546p. », Bulletin des Amis d’André Gide, n° 193/194, printemps 2017, p. 146-149.      

 « André Gide et Paul-Albert Laurens, Correspondance 1891-1934, édition établie, présentée et annotée par Pierre Masson et Jean-Michel Wittmann, Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 2015, 231p. », Revue d’histoire littéraire de la France, n° 2, vol. 116, 2016, p. 492-494.    

« Les Corydon d’André Gide, présentés par Alain Goulet, avec le texte originel du C.R.D.N. de 1911, Paris, Éditions Orizons, coll. Universités, 2014, 222p. », Revue d’histoire littéraire de la France, n° 1, vol. 115, 2015, p. 238-239.

 

Notices dans le Dictionnaire numérique Gide de A à Z

Aphorisme

Journal

Journal des Faux-Monnayeurs

Voyage au Congo et Retour du Tchad

Articles de vulgarisation scientifique, journalisme littéraire

Vidéos pédagogiques, La Nouvelle Revue pédagogique :

  1. La genèse des Faux-Monnayeurs et le Journal des Faux-Monnayeurs
  2. La réception des Faux-Monnayeurs
  3. La mise en abyme dans Les Faux-Monnayeurs
  4. L'art de la composition
  5. Le roman et son lecteur

 « Du Journal des Faux-Monnayeurs au roman : genèse et enjeux », La Nouvelle Revue pédagogique, septembre 2017, n° 76, p. 52-62.

« Enseigner une oeuvre "immorale" ? L'exemple de Gide », The Conversation, 18 février 2018. 

 

Envoyer un e-mail à Stéphanie BERTRAND
(facultatif)
Le site du CEG a été réalisé grâce au soutien de la Fondation Catherine Gide, avec la participation de l’Association des Amis d’André Gide. Il a été réalisé en partenariat avec Martine Sagaert, responsable du site originel andre-gide.fr, créé en 2006 avec des étudiant.e.s de l'I.U.T. des Métiers du Livre de Bordeaux.