Un Centre dédié à la recherche sur André Gide

Le Centre d’Études Gidiennes a vocation à coordonner l'activité scientifique autour de Gide, diffuser les informations relatives aux manifestations gidiennes et à rendre visibles et accessibles les études qui lui sont consacrées.
En savoir +

Nous trouver

Centre d’études gidiennes Bureau 49, bâtiment A UFR Arts, lettres et langues Université de Lorraine Île du Saulcy F-57045 Metz cedex 01

Nous écrire

Stephanie Bertrand Jean-Michel Wittmann
En savoir +

L'Agenda Gide

Décembre 2018
L Ma Me J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31

ss

 

Présentation du cycle
« Gide Remix » (2018-2019)

 

« Je n’écris que pour être relu »
(Journal des Faux-monnayeurs, 1926)

À l’occasion du 150e anniversaire de la naissance d’André Gide, le Groupe de recherche « Gide Remix » – composé de spécialistes et de jeunes chercheurs – organise pour l’année 2018-2019, un cycle de rencontres / manifestations consacré à l’écrivain et à son œuvre. Le projet vise, d’une part, à intéresser les spécialistes et les connaisseurs – qui vont peut-être découvrir Gide sous un autre jour –, et d’autre part, à capter l’attention d’un public de novices, qui seront peut-être surpris de la modernité et de la richesse de l’écrivain.

 

Recherche

Avant l’entrée de l’auteur dans le domaine public, le moment semble venu pour remettre Gide en perspective(s), avec un regard particulier accordé à la diffusion internationale des études et des créations consacrées à son œuvre. Loin d’être tombée dans l’oubli, cette œuvre est aujourd’hui l’objet de réappropriations diverses : Pierre Thilloy, par exemple, a consacré un opéra aux Faux-monnayeurs (2014) ; Marie Perruchet s’est inspirée des Nourritures terrestres pour la création d’une chorégraphie de danse contemporaine (2017) ; Retour du Tchad est devenu un livre illustré pour enfants (2010).

La valeur et l’originalité de ces réalisations, qui se trouvent à la croisée du littéraire et de l’artistique, invitent à la réflexion. Sans renier le livre, le rayonnement qui a commencé en 1951, après la mort de l’écrivain, perdure aujourd’hui sous plusieurs formes : ce sont elles que nous nous proposons de cerner et d’étudier. Cette idée très gidienne d’aller au-delà des frontières, de multiplier les points de vue et d’oser repousser toujours plus loin la limite de ce qui est acquis, nous essayions aujourd’hui de la redécouvrir et de la réinterpréter.

Le cycle « Gide Remix » souhaite ainsi favoriser une réflexion autour des axes de recherche suivants :

– la circulation et la réception de l’œuvre et de la pensée de l’écrivain aujourd’hui (en Europe et dans le monde) ;

– la notion de frontière (géographique, culturelle, artistique) et sa perméabilité dans le cadre de créations contemporaines consacrées à l'écrivain ;

– les relectures critiques de l’œuvre et de la pensée d’André Gide à travers d’autres médiums (photographie, musique, danse, théâtre, etc.).

Le cycle « Gide Remix » vise deux objectifs : d’une part, valoriser et soutenir les travaux sur André Gide développés au sein de l’Institut de recherche en langues et littératures européennes (ILLE, EA 4363) – conformément aux axes de recherches qui structurent les activités du laboratoire – et, d’autre part, illustrer l’importance de cet auteur au-delà du domaine strictement littéraire, en lien avec les manifestations culturelles promues par les acteurs de l’université et de la ville de Mulhouse.

Ouvertures

Un désir de mise en place d’échanges qui ne se limite pas au milieu universitaire anime les membres du Groupe, dont les compétences diverses permettent de multiplier les angles d’approche. Le cycle « Gide Remix » est né, en effet, de la volonté d’instaurer un dialogue créatif entre les spécialistes gidiens et les spécialistes d’autres disciplines, dialogue qui puisse donner lieu – selon les cas – à des spectacles, performances, installations, etc., portant sur la figure et l’œuvre du Prix Nobel de Littérature en 1947.

Les six soirées prévues pour l’année 2018-2019 seront l’occasion d’explorer différents domaines – bande dessinée, musique, botanique, photographie, théâtre, gastronomie – dans le but de réfléchir à l’actualité de l’auteur, et en particulier à ces interrogations :

– quelle est aujourd’hui la valeur de cet écrivain, devenu désormais un classique de la littérature mondiale ? Pour reprendre la question posée par Paul de Man en 1965, « qu’est-ce qui est arrivé à André Gide » ?

– avec un attention particulière portée à la dimension internationale de son œuvre, de quelle manière sa production littéraire se trouve-t-elle réinvestie en art, en musique et dans d’autres champs artistiques ?

– y a-t-il des aspects de son œuvre considérés plus actuels et qui se trouvent alors privilégiés par rapport à d’autres ? Sa personne, sa figure, est-elle aussi au centre de ce mouvement de redécouverte qui est depuis quelques années en plein essor ?

Les échanges autour de ces questionnements permettront de croiser les regards et d’ouvrir un espace de dialogue capable de mettre en communication les chercheurs et le grand public.

« C’est pour ceux qui sont à venir que j’écris », affirmait Gide à la fin de sa vie. Jouer sur plusieurs tableaux, multiplier les connexions, créer des ponts entre la communauté gidienne et les lecteurs, telle est la voie tracée par le Groupe « Gide Remix » pour que l’écrivain puisse véritablement, selon ses vœux, « être futur ».

Des prises de son ou d’images sont à l’étude, tout comme des dossiers divers, afin de permettre une valorisation ultérieure de notre réflexion en commun – à travers la création d’une archive « Gide Remix » – et de songer à une deuxième saison.

 

                                                                                    

Lire la suite

Le site du CEG a été réalisé grâce au soutien de la Fondation Catherine Gide, avec la participation de l’Association des Amis d’André Gide. Il a été réalisé en partenariat avec Martine Sagaert, responsable du site originel andre-gide.fr, créé en 2006 avec des étudiant.e.s de l'I.U.T. des Métiers du Livre de Bordeaux.