Un Centre dédié à la recherche sur André Gide

Le Centre d’Études Gidiennes a vocation à coordonner l'activité scientifique autour de Gide, diffuser les informations relatives aux manifestations gidiennes et à rendre visibles et accessibles les études qui lui sont consacrées.
En savoir +

Nous trouver

Centre d’études gidiennes Bureau 49, bâtiment A UFR Arts, lettres et langues Université de Lorraine Île du Saulcy F-57045 Metz cedex 01

Nous écrire

Stephanie Bertrand Jean-Michel Wittmann
En savoir +

L'Agenda Gide

Janvier 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31

    Séverine Pruvôt-N'Guy a soutenu une thèse intitulée « Formes et enjeux du dialogue chez Paul Claudel, Paul Valéry, André Gide et Valéry Larbaud », à l’Université Paris Sorbonne, le 5 juin 2014, sous la direction de Didier Alexandre. Le jury était également composé de Yvan Daniel (Université de la Rochelle), Pierre Glaudes (Université Paris-Sorbonne), Emmanuëlle Kaës (UniversitéFrançois Rabelais – Tours) et Claude-Pierre Perez.

      Zanna Rimpioja Riippa a soutenu une thèse intitulée "Réécritures bibliques chez Paul Claudel, André Gide et Albert Camus. Une étude intertextuelle de dix oeuvres littéraires.", à l’Université Paris 3 – Sorbonne nouvelle, le 2 octobre 2013, sous la direction de Jeanyves Guérin et de Mervi Helkkula-Lukkarinen.  Le jury était également composé de Carole Auroy (Université Paris-Sorbonne),Marie-Madeleine Fragonard (Université Paris 3 – Sorbonne nouvelle) et Anne-Marie Pelletier (Université de Marne-la-Vallée).

      Ahmod Ahmed Mahmod a soutenu une thèse intitulée « Le rapport à l’autre dans l’œuvre romanesque d’André Gide » à l’Université Lyon 2, le 11 avril 2013, sous la direction de Michel Schmitt. Le jury était composé également de Bruno Gelas (Université Lyon 2), Jean-Pol Madou (Université de Savoie) et Pierre Masson (Université de Nantes).  

      Maja Vukušić Zorica a soutenu une thèse intitulée « André Gide : les gestes d’amour – l’amour des gestes », à l’Université Paris Diderot, en novembre 2011, sous la direction d’Éric Marty. Cette thèse a été publiée en 2013 aux éditions Orizons, sous le titre, André Gide : Les gestes d’amour – l’amour des gestes (2013). Cette publication a reçu le soutien du Conseil scientifique de Paris Diderot et de la Fondation Catherine Gide.

     Elsa Cellier-Dubois, a soutenu une thèse intitulée « Le personnage gidien : la réconciliation du roman et du mythe », à l’Université Paris-Sorbonne, le 12 octobre 2012, sous la direction de Bernard Vouilloux. Le jury était composé également de Didier Alexandre (Université Paris-Sorbonne), Martine Sagaert (Université de Toulon) et Jean-Michel Wittmann (Université de Lorraine).

     Frédéric Guidon a soutenu une thèse intitulée « La dialectique du maître et du disciple en littérature : l’exemple du roman fin de siècle (Bourget, Barrès, Gide) », à l’Université Paul Verlaine – Metz, le 19 mars 2011, sous la direction de Jean-Michel Wittmann. Le jury était également composé de Yves-Michel Ergal (Université de Strasbourg), Sylvie Freyermuth (Université du Luxembourg) et Thanh-Van Ton-That (Université de Pau).

     Justine Legrand a soutenu une thèse intitulée « Pour une nouvelle approche de la perversion dans l’œuvre d’André Gide », à l’Université de Toulon, le 9 mars 2011, sous la direction de Martine Sagaert. Le jury était également composé de Pierre Masson (Université de Nantes), Patrick Menneteau (Université de Toulon), Patrick Pollard (Université de Londres – Birkbeck College) et Jean-Michel Wittmann (Université Paul Verlaine – Metz).

     Hélène Doub a soutenu une thèse intitulée « Gide, le romancier-poète. La place de la poésie dans le projet littéraire gidien de 1890 à 1911 », le 13 novembre 2010, à l’Université du Luxembourg. Cette thèse inscrite en cotutelle internationale Université de Lorraine / Université du Luxembourg était dirigée par Jean-Michel Wittmann (Université de Lorraine) et Frank Wilhelm (Université du Luxembourg). Le jury était également composé de Sylvie Freyermuth (Université du Luxembourg) et Pierre Masson (Université de Nantes).

 

Le site du CEG a été réalisé grâce au soutien de la Fondation Catherine Gide, avec la participation de l’Association des Amis d’André Gide. Il a été réalisé en partenariat avec Martine Sagaert, responsable du site originel andre-gide.fr, créé en 2006 avec des étudiant.e.s de l'I.U.T. des Métiers du Livre de Bordeaux.