Un Centre dédié à la recherche sur André Gide

Le Centre d’Études Gidiennes a vocation à coordonner l'activité scientifique autour de Gide, diffuser les informations relatives aux manifestations gidiennes et à rendre visibles et accessibles les études qui lui sont consacrées.
En savoir +

Nous trouver

Centre d’études gidiennes Bureau 49, bâtiment A UFR Arts, lettres et langues Université de Lorraine Île du Saulcy F-57045 Metz cedex 01

Nous écrire

Stephanie Bertrand Jean-Michel Wittmann
En savoir +

L'Agenda Gide

Décembre 2018
L Ma Me J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
Bio-bibliographie:

P SchnyderPeter Schnyder est professeur émérite de l’Université de Haute-Alsace (Mulhouse), où il a dirigé l’Institut de recherche en langues et littératures européennes (ILLE). Après une thèse de doctorat sur André Gide, à l’Université de Berne (PréTextes : André Gide et la tentation de la critique, 1988, réédition dans une version enrichie en 2001), il a publié de nombreux ouvrages, articles, directions éditoriales et éditions sur le thème de Gide et de son entourage, réalisant notamment l’édition allemande des Œuvres de cet auteur (Gesammelte Werke, Stuttgart, DVA, 12 volumes, 1989-1997, avec Raimund Theis), et deux anthologies pour Gallimard («Folio »), des Cahiers de la Petite Dame et du Journal de Gide. Il a organisé plusieurs colloques ce dernier : « André Gide et la tentation de la modernité » (Mulhouse, avec Robert Kopp, 2002), « Actualités d’André Gide » (Toulon, avec Martine Sagaert, 2011), « Gide, Copeau, Schlumberger. L’art de la mise en scène » (Fondation des Treilles, avec Robert Kopp, 2017). Il préside actuellement la Fondation Catherine Gide, qui œuvre à la transmission du patrimoine littéraire et culturel d’André Gide, en soutenant notamment des projets universitaires et artistiques et en travaillant à rendre toujours plus accessibles au public et aux chercheurs les archives gidiennes. Il est membre du comité de pilotage du CAGJS, Centre André Gide – Jean Schlumberger de la Fondation des Treilles (Paris / Tourtour) et directeur de la collection « Bibliothèque gidienne » des Éditions Classiques Garnier (Paris), ainsi que de la collection « Universités » des Éditions Orizons (Paris).

Par-delà l’œuvre de Gide, Peter Schnyder a notamment publié de nombreux travaux sur André Frénaud et ses amis (Jean Follain, René Char, Raoul Ubac, etc.), sur la réception des poètes français dans les pays germanophones (Rimbaud, Baudelaire, Gustave Roud, etc.) et des poètes de langue allemande dans les pays francophones (Hölderlin, Goethe, Georg Trakl…), sans négliger la poésie de la Suisse d’expression française qu’il suit avec une attention particulière.

            Voir également : www.peterschnyder.fr

 

BIBLIOGRAPHIE GIDIENNE

Ouvrages individuels

André Gide, l’écriture vive, en collaboration avec Martine Sagaert, contient un DVD [avec de nombreux inédits], Pessac, PUB, « Horizons génétiques », 2008, 163 p.

Permanence d’André Gide. Écriture – Littérature – Culture, Paris, L’Harmattan, « Critiques littéraires », 2007 [avec des textes inédits], 291 p.

Pré-Textes : André Gide et la tentation de la critique, réédition revue et enrichie de trois études, Paris, L’Harmattan, « Critiques littéraires », 2001, 246 p.

Pré-Textes. André Gide et la tentation de la critique, Paris, Intertextes, « Horizons », 1988, 205 p.

Direction d’ouvrages

L’Art de la mise en scène. Gide, Copeau, Schlumberger, sous la direction de Robert Kopp et Peter Schnyder. Paris, Gallimard, « Les Entretiens des Treilles / Cahiers de La NRF », 2017, 336 p.

Catherine Gide 1923-2013. Témoignages réunis par Peter Schnyder, s. l., Fondation Catherine Gide, 2013, 112 p. [ill.] 4 - 2015.

Actualités d’André Gide, Actes du colloque de Toulon, sous la direction de Martine Sagaert et Peter Schnyder, Paris, Champion, 2012, 337 p. [réimpression en version brochée, 2014].

André Gide et la tentation de la modernité, sous la direction de Peter Schnyder et Robert Kopp, Paris, Gallimard, « Les Cahiers de La NRF », 2002, 493 p.

Éditions de textes

André Gide, Maria Van Rysselberghe, Correspondance 1899-1950, édition établie, présentée et annotée par Peter Schnyder et Juliette Solvès, Paris, Gallimard, « Les Cahiers de La NRF », 2016, 1168 p.

André Gide, Journal. Une anthologie (1889-1949), choix et présentation de Peter Schnyder, avec la collaboration de Juliette Solvès, Paris, Gallimard, « Folio », 2012, 457 p.

Maria Van Rysselberghe, Je ne sais si nous avons dit d’impérissables choses. Une anthologie des Cahiers de la Petite Dame. Choix et présentation de Peter Schnyder, Paris, Gallimard, « Folio », 2006, 704 p.

André Gide, Gesammelte Werke [édition allemande en 12 volumes des œuvres d’André Gide], sous la direction de Peter Schnyder et Raimund Theis, Stuttgart, Deutsche Verlags-Anstalt, 1989. Responsable des : vol. II : Tagebuch 1903-1922, 1990, 813 p. ; vol. III : Tagebuch 1923-1939, 1991, 851 p.; vol. VI : Russland : Zurück aus Sowjetrussland, Retuschen zu meinem Russlandbuch, Soziale Plädoyers, 1996, 435 p. ; vol. VIII : Die enge Pforte, Isabelle, Die Verliese des Vatikans, 1992, 511 p.; vol. X : Die Pastoralsymphonie, Die Schule der Frauen, Robert, Geneviève, Theseus, 1997, 363 p.

Articles (publiés dans des revues ou des ouvrages collectifs)

« André Gide et l’harmonie. Comment une catégorie musicale devient une catégorie existentielle », dans Greta Komur-Thilloy et Pierre Thilloy (dirs), André Gide et l’art de la fugue. Musique et littérature, Paris, Classiques Garnier, « Bibliothèque gidienne », 2017, p. 53-70.

« “Quelle œuvre de toi te protège ?” André Gide ou l’art d’une mise en scène de la critique littéraire », dans L’Art de la mise en scène. Gide, Copeau, Schlumberger, sous la direction de Robert Kopp et Peter Schnyder, Paris, Gallimard, « Les Cahiers de La NRF », série « Les Entretiens de la Fondation des Treilles », 2017, 336 p.

« Les archives de la Fondation Catherine Gide », Bulletin des Amis d’André Gide, vol. XLIX, n° 189/190, printemps 2016, p. 141-158. (Voir aussi : www.fondation-catherine-gide.org/presentation)

« “J’ai le sentiment que vous êtes en danger” », Cahiers Paul Claudel, n° 215 : Paul Claudel et André Gide au miroir de leur Correspondance, numéro spécial consacré à Gide et Claudel, sous la direction de Pascale Alexandre-Bergues, avec des documents inédits, 1-2015, p. 9-44.

« André Gide heute », Galerie, revue culturelle et pédagogique, sous la direction de Cornel Meder, Niederkorn, n° 6, 2013, p. 55-69.

« “L’artiste est un bouilleur de cru”. André Gide à la recherche de Marcel Proust », dans Sophie Bertho et Thomas Klinkert (dirs), Proust in der Konstellation der Moderne / Proust dans la constellation des modernes, Studien des Frankreich-Zentrums der Albert-Ludwig-Universität Freiburg, 2013, p. 127-142.

« De quelques coquetteries de La Nouvelle Revue française et d’André Gide vis-à-vis des avant-gardes », dans Tania Collani et Noëlle Cuny (dirs), Poétiques scientifiques dans les revues européennes de la modernité (1900-1940), Paris, Classiques Garnier, 2013, p. 255-268.

« “Ah ! ne rien penser, ne rien faire que l’on n’ose pleinement écrire ou laisser voir…” Autour des notes préparatoires de “De me ipse” », dans Clara Debard, Pierre Masson et Jean-Michel Wittmann (dirs), André Gide et la réécriture, Colloque de Cerisy, Lyon, PUL, « André Gide – Textes et correspondances », 2013, p. 281-292.

« “Vous pouvez tout raconter [...] ; mais à condition de ne jamais dire : Je”. Gide critique de Proust », dans Hélène Baty-Delalande (dir), André Gide, Les Faux-monnayeurs. Relectures, Paris, Publie-net, 2013, p. 174-195.

« André Gide et la musique. Quelques réflexions », dans Caroline Casseville et Martine Sagaert (dirs), Gide chez Mauriac, avec un film de Jean-Pierre Prévost : André Gide chez François Mauriac, Bordeaux, Confluences / Centre François Mauriac de Malagar, 2012, p. 41-58.

« André Gide, traducteur paradoxal », Romanica Wratislaviensia, vol. LIX, sous la direction de Elzbieta Skibinska, Wroclaw, 2012, « Acta Universitatis Wratislaviensis », no 3389, p. 229-236.

« André Gide et Ernst Robert Curtius : douze lettres inédites », dans Martine Sagaert et Peter Schnyder (dirs), Actualités d’André Gide, Paris, Champion, 2012, p. 277-296.

« Gide et la musique dans Les Faux-monnayeurs », dans Frank Lestringant (dir), Lectures des Faux-monnayeurs, Rennes, PUR, « Didact-Français », 2012, p. 129-140.

« André Gide entre tradition et modernité : une dialectique subtile », dans Luc Fraisse, Gilbert Schrenck et Michel Stanesco (dirs), Tradition et modernité en littérature, Paris, Orizons, « Universités », 2009, p. 301-311.

« Réflexions sur le rôle de la culture : l’exemple d’André Gide », dans Anne Bandry (dir.), Éducation, culture, littérature, Paris, Orizons, « Universités », 2009, p. 189-197.

« Gide avant La NRF », dans Robert Kopp (dir.), La Place de La NRF dans la vie littéraire du XXe siècle : 1908-1943, Paris, Gallimard, « Les Cahiers de La NRF », série « Les Entretiens de la Fondation des Treilles », 2009, p. 11-45.

« André Gide – Homme-livre ou homme de Lettres ? », dans Peter Schnyder (dir.), L’Homme-livre. Des hommes et des livres – de l’Antiquité au XXe siècle, Paris, Orizons, « Universités », 2007, p. 205-214.

« André Gide – piano, musique, culture », Les Cahiers du Littoral, no 6 : Musiques dans le contexte européen, 2007, p. 177-192 [avec des illustrations inédites].

« Mère-grand et le petit Chaperon blond. Maria Van Rysselberghe sur l’enfant Catherine », La Nouvelle Revue française, no 580, janvier 2007, p. 106-130. Édition et présentation par Peter Schnyder.

« Une femme en abyme : Maria Van Rysselberghe », Publif@rum, n° 3, « Les femmes illustres ». Hommage à Rosa Pellegrini Galli, Gênes, 2005.

« De Maurice Denis à André Thévenet et Henry Moore. André Gide et le beau livre », dans Regina Bollhalder, Olivier Millet et André Vanoncini (dirs), Plaisirs et désirs du livre : Hommage à Robert Kopp, Paris, Honoré Champion, 2004, p. 195-213.

« Les Cahiers de la Petite Dame. Quelques réflexions », dans Raphaël Dupouy et al., André Gide, homme solaire, avant-propos de Catherine Gide, Le Lavandou, Réseau Lalan, 2002, p. 89-98.

« Quand Gide s’occupait de la traduction anglaise de ses œuvres », Travaux de Littératures, vol XV : L’Écrivain éditeur, 2002, p. 223-248. [Avec des lettres inédites de Gide, Dorothy Bussy, Victor M. Llona, Alfred Vallette, etc.]

« Gide et la tentation du fragment. Notes sur l’inachèvement », dans Peter Schnyder, Robert Kopp (dirs), André Gide et la tentation de la modernité, Paris, Gallimard, « Les Cahiers de La NRF », 2002, p. 396-416.

« État présent : André Gide et quelques publications récentes », Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschichte / Cahiers d’histoire des littératures romanes, automne 2002, p. 246-259.

« André Gide : entre la traduction et sa glose », dans Luc Fraisse (dir.), L’Histoire littéraire : ses méthodes et ses résultats, Mélanges offerts à Madeleine Bertaud, Genève, Droz, 2001, p. 803-816.

« Charles-Albert Cingria entre Paulhan et Gide », dans Doris Jakubec et Maryke de Courten (dirs), Charles-Albert Cingria, Érudition et liberté, l’univers de Cingria, Paris, Gallimard, « Les Cahiers de la NRF », 2000, p. 299-334 [avec des documents inédits].

« André Gide, traducteur de Hamlet, une apostille », dans Raymonde Robert (dir.), Texte et théâtralité : Mélanges offerts à Jean Claude, Nancy, PUN, 2000, p. 53-66 [avec la publication d’une version inédite de Gide, Hamlet, acte II, scènes I et II, v. 1-86].

« André Gide traducteur de Friedrich Hebbel : un texte inédit », introduction et transcription (avec les variantes) de la traduction inédite de Gide : Lettre de Hebbel à Élise Lensing, Paris, 16.9.1843, Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschichte / Cahiers d’histoire des littératures romanes, no 24, cahiers 1/2, Augsbourg, 2000, p. 89-109.

« Gide traducteur de Hebbel » dans Pierre Masson (dir.), André Gide, Paris, Klincksieck, « Littératures contemporaines », n7, 1999, p. 261-276 [avec un texte inédit de Gide].

« André Gides und Paul Valérys Klassikverständnis als Paradigma einer nachklassischen, nichtepigonalen Ästhetik », DFG-Symposion 1990 à la Villa Vigoni, dans Wilhelm Vosskamp (dir.), Klassik im Vergleich. Normativität und Historizität europäischer Klassiken, Stuttgart / Weimar, Verlag J.B. Metzler, 1993, p. 259-271.

« Literarische Wahlverwandtschaften. Deutsche Gide-Leser schreiben André Gide, 1920-1950 » [« Affinités littéraires. Des lecteurs allemands de Gide écrivent à André Gide, 1920-1950 » ], dans Hans T. Siepe et Raimund Theis (dirs), André Gide und Deutschland / André Gide et l’Allemagne, Düsseldorf, Droste Verlag, 1992, p. 280-301 [avec de nombreux inédits.]

« Gide lecteur de Nietzsche » (version définitive de la communication donnée lors du colloque « Nietzsche – Jacob Burckhardt » à Paris), Travaux de Littérature, vol. III, 1990, p. 203-227.

« André Gide et les textes. Pour un état présent des études gidiennes », Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschichte / Cahiers d’histoire des littératures romanes, n° 12, Augsbourg, 1989, p. 246-259.

« André Gide dans seinen Briefen. Gedanken zum kürzlich erschienenen Briefwechsel André Gide — Jacques Copeau », Sprachkunst n° 20, Vienne (Autriche), 1989, p. 141-146.

« Gide critique et ses premiers critiques », Bulletin des Amis d’André Gide, vol. XVI, n° 77, janvier 1988, p. 83-95.

« Autour des Cahiers de la Petite Dame » (avec la discussion, p. 137-143), Bulletin des Amis d’André Gide, vol. XVI, no 78/ 79, 1988, p. 115-123. Version transcrite de la communication donnée lors du colloque « André Gide » (mars 1988) à Paris.

« La Petite Dame en Allemagne : accueil très favorable dans les pays germanophones », Bulletin des Amis d’André Gide, vol. XV, no 76, 1987, p. 85-90.

« Une mythologie condensée d’André Gide », Critique, no 487, 1987, p. 1069-1072.

« Gide critique dramatique des années 1900 », Studia Neophilologica, vol. LVIII, no 58, Stockholm, 1986, p. 99-106.

« Gide critique du roman des années 1900 », Bulletin des Amis d’André Gide, vol. XIV, no 70, 1986, p. 65-81.

« Gide critique de la poésie fin de siècle, suivi de quelques réflexions générales sur Gide critique », Germanisch-Romanische Monatsschrift, no 36, 1986, p. 458-463.

« André Gides Tagebuch als Ausdruck einer Metaphysik der Moderne », Sprachkunst, 1986, p. 109-116.

« André und Madeleine Gide dans Lostorf Bad », Oltner Neujahrsblätter, Olten, 1985, p. 46-50 [avec des documents inédits].

« Ungewissheit. Zu einer Untersuchung über das Verhältnis von Reise und Dichtkunst im Werke André Gides », Germanisch-Romanische Monatsschrift, no 35, 1985, p. 439-447. 

« Gide face à Barrès », Orbis Litterarum n° 40, Odense, 1985, p. 33-43.

Comptes rendus (choix)

« Victoria Reid, André Gide and curiosity », Rodopi, Amsterdam / New York, « Faux titre », Romanische Forschungen (Francfort) vol. 125, no 4, 2013, p. 77-79.

« Eva Ahlstedt, André Gide et le débat sur l’homosexualité de L’Immoraliste (1902) à Si le grain ne meurt (1926) », Romanische Forschungen, no 107, Université de Bonn / Francfort s. M., 1995, p. 238-239.

« Klaus Mann und André Gide. Zur Wirkungsgeschichte französischer Literatur in Deutschland, von Axel Plathe », Romanische Forschungen, no 101, Francfort s. M., Université de Bonn, 1989, p. 351-352. 

« Éric Marty, L’Écriture du jour. Le Journal d’André Gide, Paris, Seuil, 1985 », Romanische Forschungen, no 97, Francfort s. M., Université de Bonn, 1985, p. 483-485.

Postfaces

Postface à André Gide : Die Falschmünzer, trad. allemande d’Andrea Spingler, Zurich, ManesseVerlag, 2000, p. 471-484.

Postface à André Gide, Falskmyntarna [Les Faux-monnayeurs], trad. Gunnar Ekelöf, Stockholm, Elisabeth Grate, 2006, 363-370 p.

Dictionnaire

Notices dans le Dictionnaire Gide, éd. Pierre Masson et Jean-Michel Wittmann, Paris, Classiques Garnier, « Dictionnaires et Synthèses », 1, 2011 : « Bach », p. 47 ; « Maurice Barrès », p. 49-51 ; « Les Cahiers de la Petite Dame », p. 75-76 ; « Chopin », p. 86-87 ; « Ernst Robert Curtius », p. 108-109 ; « Dante », p. 112 ; « Musique », p. 268 ; « Nietzsche », p. 278-279 ; « Notes sur Chopin », p. 280-281 ; « Peinture », p. 301- 303 ; « Nicolas Poussin », p. 322-323 ; « Élisabeth Van Rysselberghe », p. 422 ; « Maria Van Rysselberghe », p. 422-423 ; « Théo Van Rysselberghe », p. 423.

Diffusion

Film : Conception du film : André Gide, un petit air de famille, sur une idée de Peter Schnyder, réalisation Jean-Pierre Prévost, accompagnant l’ouvrage illustré de Jean-Pierre Prévost, Catherine Gide, Jean-Claude Perrier, André Gide, un album de famille, Paris, Gallimard / Fondation Catherine Gide, 2010, 185 p.

Théo Van Rysselberghe et André Gide. Regards sur une correspondance inédite, Théo Van Rysselberghe, catalogue d’exposition, Bruxelles, fonds Mercator, Palais des Beaux-Arts, Belgian Art Research Institute, 2006, p. 171-183.

Coéditeur, avec Catherine Gide, Raphaël Dupouy, Jean-Paul Monnery, de : Théo Van Rysselberghe intime, catalogue d’exposition, Réseau Lalan, Lavandou, 2005 [avec des documents inédits] ; « “Je n’ai pas à me louer de ce que j’ai fait” : Théo Van Rysselberghe et André Gide dans leurs lettres », p. 51-61.

Souvenirs

Présentation du Petit livre des recettes de Catherine Gide (voir : http://www.fondation-catherine-gide.org/le-blog-actualite-gidienne/13-projets-creations/232-le-petit-livre-des-recettes-de-catherine-gide).

Volume de Mélanges offerts

Variations et inventions. Mélanges offerts à Peter Schnyder, sous la direction de Tania Collani, Paris, Classiques Garnier, 2015, 526 p.

En préparation

Édition française (avec Juliette Solvès) de la Correspondance d’André Gide avec Ernst Robert Curtius (1920-1950), avec des lettres inédites.

Envoyer un e-mail à Peter SCHNYDER
(facultatif)
Le site du CEG a été réalisé grâce au soutien de la Fondation Catherine Gide, avec la participation de l’Association des Amis d’André Gide. Il a été réalisé en partenariat avec Martine Sagaert, responsable du site originel andre-gide.fr, créé en 2006 avec des étudiant.e.s de l'I.U.T. des Métiers du Livre de Bordeaux.