Un Centre dédié à la recherche sur André Gide

Le Centre d’Études Gidiennes a vocation à coordonner l'activité scientifique autour de Gide, diffuser les informations relatives aux manifestations gidiennes et à rendre visibles et accessibles les études qui lui sont consacrées.
En savoir +

Nous trouver

Centre d’études gidiennes Bureau 49, bâtiment A UFR Arts, lettres et langues Université de Lorraine Île du Saulcy F-57045 Metz cedex 01

Nous écrire

Stephanie Bertrand Jean-Michel Wittmann
En savoir +

L'Agenda Gide

Décembre 2018
L Ma Me J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
Bio-bibliographie:

M SagaertMartine Sagaert est professeure émérite de littérature française du XXe siècle à l’Université de Toulon. Auteure d’une thèse d’État consacrée à L’Image de la mère dans la prose narrative française entre 1890 et 1920 (Paris IV, 1992), spécialiste de génétique textuelle (elle commence sa carrière universitaire en qualité de Chargée de recherches en détachement au CNRS, à L’ITEM – Institut des Textes et Manuscrits Modernes), elle accorde une attention particulière aux manuscrits dans ses différents travaux sur Gide. Elle a réalisé un travail éditorial majeur (1997, rééd. 2009) avec la nouvelle version du Journal de Gide dans la Pléiade pour la période 1926-1950, et édité la correspondance entre Gide et Charles-Louis Philippe (1995). Spécialiste des écritures de l’intime, elle édite ensuite plusieurs textes dans le volume de la Pléiade Souvenirs et Voyages. Au-delà de ses travaux proprement scientifiques, elle s’est attachée à donner à voir la figure d’un Gide vivant, à travers diverses expositions (Alger, 1993 ; Bogota, 2003), ou encore la création du site internet andre-gide.fr (2006-2017). Elle a organisé avec Peter Schnyder le colloque international « Actualités d’André Gide » (Toulon, 2011). Elle est membre du Conseil d’Administration de l’Association des Amis d’André Gide.

Par-delà l’œuvre de Gide, elle a travaillé notamment sur François Mauriac, Paul Léautaud, Charles-Louis Philippe, Christiane Rochefort, sur la littérature de l’intime (journaux, correspondances), sur les mères et plus généralement les femmes dans la littérature, ainsi que sur les rapports entre littérature et médecine.

Voir également : https://fr.wikipedia.org/wiki/Martine_Sagaert

 

Bibliographie gidienne

Direction d’ouvrages collectifs

Gide chez Mauriac, dir. Caroline Casseville & Martine Sagaert, Éditions Confluences – Centre François Mauriac de Malagar, 2012.

André Gide, l’écriture vive, dir. Martine Sagaert et Peter Schnyder, avec un DVD [contenant de nombreux inédits], Bordeaux, Presses Universitaire de Bordeaux, « Horizons génétiques », 2008.

Actualités d’André Gide, Actes du colloque de Toulon, dir. Martine Sagaert et Peter Schnyder, Paris, Honoré Champion, 2012, 337 p. [réimpression en version brochée, 2014].

Éditions de textes (œuvres littéraires et correspondances)

André Gide, Correspondance avec Charles-Louis Philippe et sa famille [144 lettres échangées entre 1898 et 1936], Lyon, Centre d’études gidiennes, 1995.

André Gide, Journal II (1926-1950), édition établie, présentée et annotée par Martine Sagaert, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1997 (1649 pages).

André Gide, Retour de l’U.R.S.S. et Retouches à mon Retour de l’U.R.S.S., in Souvenirs et Voyages, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, p. 2001 (texte p. 745-871, notice, note sur le texte, notes, p. 1309-1366).

André Gide, Et nunc manet in te, in Souvenirs et Voyages, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, p. 2001 (texte p. 935-957, notice, note sur le texte, notes, p. 1389-1396).

André Gide, Ainsi soit-il ou Les jeux sont faits, in Souvenirs et Voyages, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, p. 2001 (texte p. 991-1078, notice, note sur le texte, notes, p. 1409-1438).

André Gide, Ainsi soit-il ou Les jeux sont faits [avec notice bio- bibliographique et avant-propos], Paris, Gallimard, coll. « L’Imaginaire », 2001.

André Gide, Diario, vol. II, 1926-1950, a cura Di Piero Gelli, traduzione Di Sergio Arecco, Bompiani, 2016. [Sommario Libro Secondo : Introduzione di Martine Sagaert ; Cronologia (1926-1952) ; Avvertenza dell’edizione francese ; Avvertenza dell’edizione italiana ; Gli anni dal 1926 al 1950 dal diario di André Gide nei quali figurano, alle rispettive date: Fogli sparsi, carnet dell’URSS, Carnet d’Egitto, Fogli ritrovati, fogli d’autunno ; Avvertenza, nota al testo, note e varianti a cura di Martine Sagaert]

Articles (publiés dans des revues ou des ouvrages collectifs)

« Marcel Proust et André Gide : l’image biographique de la mère », Revue des Sciences Humaines, André Gide, n° 199, juillet-septembre 1985, p. 107-130.

« Les Petits comptes d’une grande bourgeoise, Mme Gide », Historama, octobre 1988, p. 76-81.

« Parturitions », Bulletin des Amis d’André Gide, Isabelle réussite ignorée, n° 88-89, avril-juillet 1990, p. 343- 348.

« André Gide et Charles-Louis Philippe », Rencontre autour de Charles-Louis Philippe, Actes du Colloque de Clermont-Ferrand (septembre 1991), Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, 1992, p. 103-119.

« L’Écrivain, la mère et le malin » [sur Les Faux-Monnayeurs d’André Gide], Bulletin des Amis d’André Gide, n° 98, avril 1993, p. 163-188.

« Exotisme, métissage et écriture » [Présentation du colloque sur André Gide et l’Algérie et article], Bulletin des Amis d’André Gide, André Gide et l’Algérie, n° 102, avril 1994, p. 171-190.

« André Gide et l’Algérie » [Avant-Propos et article], Question coloniale et écriture, Les Carnets de l’exotisme et RIASEM, Université de Nice – Sophia Antipolis, juillet 1994, p. 7-20.

«  André Gide, Journal d’U. R. S. S. », présenté par Martine Sagaert, La Nouvelle Revue française, février 1997, n° 529, p. 12-40.

« André Gide, du Journal à Ainsi soit-il », André Gide, actes du colloque de Cerisy de 1996, Alain Goulet et Pierre Masson éd., Lettres modernes, Minard, septembre 1998.

« La Nouvelle édition du Journal de Gide (1926-1950) », Bulletin des Amis d’André Gide n° 117, janvier 1998, p. 115-119.

« La Mort d’André Gide et la presse », Bulletin des amis d’André Gide n°122/123, avril-juillet 1999, p. 219-275.

« André Gide, écrivain de toujours » [étude de la réception de l’œuvre], Littératures contemporaines, André Gide, Paris, Klincksieck, 1999.

« Le Journal d’André Gide ou l’entrée en je », Texte et théâtralité, Mélanges offerts à Jean Claude, Presses Universitaires de Nancy, 2000, p. 77-82.

« André Gide, du Journal à Ainsi soit-il » [étude génétique] in Genèses du « Je », Paris, CNRS éditions, 2000.

« Pourquoi lire Gide aujourd’hui », in André Gide, homme solaire, Réseau Lalan, 2001.

« Écrire jusqu’à la fin », André Gide et l’écriture de soi, éd. Pierre Masson et Jean Claude, Presses universitaires de Lyon, 2002, p. 165-177.

« Modernité de Paludes », in André Gide et la tentation de la modernité, actes du colloque international de Mulhouse de 2001, éd. Robert Kopp et Peter Schnyder, Paris, Gallimard, « Les Cahiers de la NRF », 2002, p. 297-314.

« L’Œuvre ultime », Bulletin des amis d’André Gide, n° 134, avril 2002, p. 193-206.

« Le Printemps des Camarades » [Sur Retour de l’U.R.S.S.], Bulletin des Amis d’André Gide, n° 138, avril 2003, p. 243-248.

« André Gide » in L’Amitié, ce pur fleuve. Textes offerts en hommage à Bernard Cocula, L’Esprit du temps, 2005, p. 193-211.

« L’œuvre ultime d’André Gide », Vieillir dans la littérature, Gérontologie et société, n°114, Fondation Nationale de Gérontologie, septembre 2005, p. 97- 114.

https://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=GS_114_0097

« André Gide et la Russie soviétique ou de l’usage de la retouche » [avec fac-similé de manuscrits], Genèse, censure, autocensure, dir. Catherine Viollet, Claire Bustarret, CNRS éditions, 2005, p. 161-179.

« Le Charme inépuisable d’une œuvre... Les Lignes de force d’un portrait... », Bulletin des Amis d’André Gide, n° 153, janvier 2007, p. 17-31.

« Charles-Louis Philippe à l’aune de Gide », Nouveaux Cahiers François Mauriac n° 17, dir. Philippe Baudorre et Caroline Casseville, Grasset, 2009, p. 151-168.

« Le Voyage d’André Gide en Russie soviétique en 1936. De la mise à l’épreuve au retour aux sources », in Le Lent Brassement des livres, des rites et de la vie. Mélanges offerts à James Dauphiné, éd. Monique Léonard, Xavier Leroux et François Roudaut, Paris, Honoré Champion, « Babeliana », 2009.

« Présentation du DVD-Rom André Gide, L’Écriture vive » in La Chambre noire d’André Gide, dir. Alain Goulet, Éd. Le Manuscrit, « Recherche Université », 2009, p. 165-181.

« Les Manuscrits du Journal d’André Gide. Entretien avec Catherine Viollet » in Journaux personnels, Genesis, Revue internationale de critique génétique, ITEM, 32/2011, p. 133-139.

« De la difficulté d’éditer le Journal de Gide sur un support papier », Les Journaux d’écrivains : enjeux génériques et éditoriaux, éd. Cécile Meynard, Bern – Berlin – Bruxelles- Francfort – New York – Oxford – Vienne, Peter Lang, 2012, p. 347-362.

« Gide et les manuscrits de Charles-Louis Philippe », Charles-Louis Philippe romancier, éd. David Roe, Presses universitaires Blaise Pascal, « Littératures », 2012, p. 91-101.

« À propos des représentations féminines dans Les Faux-monnayeurs et alentours » in Franck Lestringant, dir., Lectures des Faux-monnayeurs, Presses universitaires de Rennes, 2012.

« Gide hors-cadre : l’aventure des ego expérimentaux » in Gide à la frontière, Bulletin des Amis d’André Gide, janvier-avril 2013, p. 49-60.

« Les cahiers de compte de Juliette Gide » in Variations et inventions. Mélanges offerts à Peter Schnyder, dir. Tania Collani, Classiques Garnier, 2015, p. 93-104.

« Maria Van Rysselberghe, une femme libre, une personnalité littéraire » in Bulletin des amis d’André Gide, La Petite Dame au Lavandou, n° 191/192, automne 2016, p. 21-42.

Recensions

« Lectures gidiennes » [À propos de l’ouvrage d’Adrien Le Bihan, Rue André Gide. Enquête littéraire à Paris XVe et en Union Soviétique ], Bulletin des Amis d’André Gide n° 146, avril 2005, p. 288-289.

« Lectures gidiennes » [À propos de l’ouvrage de Gaston Bouatchidzé, Retour en U.R.S.S. avec André Gide, Touches et retouches], Bulletin des Amis d’André Gide, janvier 2006, p. 179-181.

Dictionnaire

Notices dans le Dictionnaire Gide, éd. Pierre Masson et Jean-Michel Wittmann, Paris, Classiques Garnier, « Dictionnaires et Synthèses », 1, 2011 :

Ainsi soit-il ou les jeux sont faits – Antisémitisme – Bonheur – Céline – Communisme – Correspondance avec sa mère – Cuverville – Dabit (Eugène) – Dimitrov – Egypte – engagement littéraire – Espagne – Et nunc manet in te – Femmes, féminisme – Gorki – Guilloux (Louis) – Herbart (Pierre) – Journal – Larbaud (Valery) – Last (Jef) – Léautaud (Paul) – Littérature engagée – manuscrits – Marie (Anna Leuenberger) – Martin du Gard (Roger) – Mauriac (François) – Midi (Cabris, Lavandou, La Bastide, Roquebrune) (La Normandie et le Bas Languedoc) – Philippe (Charles-Louis) – Retour de l’URSS (et Retouches à mon «Retour de l’URSS ») – Rolland (Romain) – Rondeaux (Jeanne) – Rondeaux (Madeleine) – Rondeaux (Valentine) – Rondeaux-Gide (Juliette) – Russie – Serge (Victor)

Diffusion. Divers (choix).

Enregistrement : Martine Sagaert, Introduction à La Symphonie Pastorale d’André Gide, texte intégral lu par Catherine Ribeiro, Auvidis, Audilivre, 1991 [rééd. CD 1995. Rééd. 3 CD, Edition Naïve, coll. « Les Incontournables », 2007.]

Conception de l’exposition « André Gide et l’Algérie », produite par les Centres Culturels Français en Algérie et réalisée par Marc Sagaert et Alain Dromsöm, 1993.

André Gide et l’Algérie, préface [en collaboration avec Marc Sagaert] au catalogue de l’exposition présentée au Centre Culturel français d’Alger en mars 1993 et dans les centres culturels français d’Algérie, 1993.

André Gide, Adpf-éditions [Ministère des Affaires étrangères], 2002. [Ce portfolio, comprenant 36 fiches (avec des repères bio-bibliographiques, une abondante iconographie et des fac-similés de manuscrits) et une affiche 60×92 cm, donne à voir Gide vivant.
L’ouvrage retrace l’itinéraire de cet « écrivain né » et analyse l’idiosyncrasie d’une œuvre, qui, dès Paludes, est consacrée aux questions de métier, c’est-à-dire à l’écriture, et qui, jusqu’à Ainsi soit-il, interpelle le lecteur sur des questions aussi diverses que le bonheur, l’identité, l’esprit de libre examen, l’engagement ou la mort.]

Commissaire de l’exposition « Gide vivant / Gide Hoy Dia », Bogota, juin 2003.

« Emmanuèle à jamais » [sur Madeleine Gide], Familles, La Faute à Rousseau, juin 2006.

Site internet : www.andre-gide.fr Site pédagogique créé en 2006 par Martine Sagaert (Technique et réalisation : Harrisson Ratsimba Rajon, Evelyne Danré) avec des étudiant.e.s de la filière Bibliothèques-Médiathèques (Pôle des métiers du livre, Université de Bordeaux 3 : Lucie Michaud, France Dufay, Marianne Mathon avec la collaboration de Caroline Benay-Kerscaven, Elodie Feignon, Pascale Rochette, Laure Vivon, Nicolas Delaval, Virginie Gribelin, et Maeva Usabiaga), puis mis à jour entre 2008 et 2010 par des étudiant.e.s du master « Littératures, Imaginaires et genèses littéraires » (Université de Toulon).

« Du côté d’André Gide. Bypeed, Maria Van Rysselberghe et la petite Catherine », Les Lettres françaises, 7 avril 2007, p. X.

« André Gide ou Une éparse joie baigne la terre » in Balade en Seine-Maritime, Sur les pas des écrivains, Éd. Alexandrines, 2007.

« Toi, un Gide » in Balade dans le Gard, Sur les pas des écrivains, Éd. Alexandrines, 2008.

« Quand Nathanaël écrivait à M. Teste » in Le Magazine littéraire, Dossier « Gide le plus moderne des classiques », mars 2009, p. 80-81.

Balade dans le Var, Sur les pas des écrivains, sous la direction de Martine Sagaert, Préface de Jacques Séréna, Ed. Alexandrines, 2010 (un chapitre sur Gide).

Conférence, 21 novembre 2014 : « Revues et société d’auteurs : étude de deux cas Gide et Charles-Louis Philippe », Bourges, Fédération des Maisons d’écrivains ». http://www.litterature-lieux.com/page-publications.htm litterature lieux.com/multimedia/File/journees/Journees%20etudes%202017/Diapo4.Martine%20Sagaert.pdf

Conférence, décembre 2016, Académie de Nice, « Les Faux-monnayeurs et le Journal des Faux-monnayeurs ».

http://www.ac-nice.fr/lettres/index.php/ressources-en-lettres/litterature/en-terminale litteraire/311-les-faux- monnayeurs-et-le-journal-des-faux-monnayeurs

Envoyer un e-mail à Martine SAGAERT
(facultatif)
Le site du CEG a été réalisé grâce au soutien de la Fondation Catherine Gide, avec la participation de l’Association des Amis d’André Gide. Il a été réalisé en partenariat avec Martine Sagaert, responsable du site originel andre-gide.fr, créé en 2006 avec des étudiant.e.s de l'I.U.T. des Métiers du Livre de Bordeaux.