Un Centre dédié à la recherche sur André Gide

Le Centre d’Études Gidiennes a vocation à coordonner l'activité scientifique autour de Gide, diffuser les informations relatives aux manifestations gidiennes et à rendre visibles et accessibles les études qui lui sont consacrées.
En savoir +

Nous trouver

Centre d’études gidiennes Bureau 49, bâtiment A UFR Arts, lettres et langues Université de Lorraine Île du Saulcy F-57045 Metz cedex 01

Nous écrire

Stephanie Bertrand Jean-Michel Wittmann
En savoir +

L'Agenda Gide

Mai 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31
Bio-bibliographie:

PollardPatrick Pollard est professeur émérite de lettres françaises à l’Université de Londres (Birkbeck College). Spécialiste de l’histoire de la sexualité et de la réception du monde antique, sa thèse sur Gide était centrée sur la question de l’homosexualité (André Gide. Homosexual Moralist, 1991). Il s’est également intéressé au théâtre de Gide, dont il a édité deux œuvres dramatiques, avant de se lancer dans un travail de longue haleine sur les lectures et la culture de Gide, de la littérature antique, grecque et romaine, à la littérature européenne (Répertoire des lectures d’André Gide, 5 volumes publiés entre 2000 et 2010). Il a organisé à Londres le colloque sur André Gide et l’Angleterre, en 1985. Membre de l’Association des Amis d’André Gide depuis sa fondation, en 1968, il a participé à la plupart des colloques et manifestations gidiennes depuis cette époque.

En dehors de ces activités gidiennes, il a fondé la « Émile Zola Society » de Londres dont les nombreuses activités comprennent des colloques internationaux, des séminaires littéraires, et un programme de publications. Bibliophile avéré, collectionneur de traductions et de textes imprimés des XVIe et XVIIe siècles en France et en Angleterre, amateur d’opéra et de peinture, il aime les voyages et désapprouve le brexit. L’amitié est une valeur qu’il estime avant tout.   

 

BIBLIOGRAPHIE GIDIENNE

Ouvrages individuels

André Gide. Homosexual Moralist, Londres et New Haven, Yale University Press, 1991.

Répertoire des lectures d’André Gide. Vol. I : L’antiquité classique. Vol. II : Littérature et culture de langue anglaise. Vol III : Divers – l’Orient, la Scandinavie, l’Italie, l’Ibérie et l’Amérique latine, la Grèce moderne. Vol IV : Culture et littérature d’expression allemande, Londres, Birkbeck College, 2000-2010.

Direction d’ouvrage collectif

André Gide et l’Angleterre, éd. Patrick Pollard, actes du colloque de Londres, 22-24 nov. 1985, Londres, 1986.

Éditions de textes (œuvres littéraires et correspondances)

Proserpine, Perséphone. Édition critique établie et présentée par Patrick Pollard, Lyon, Centre d’études gidiennes, 1977.

Le Roi Candaule. Édition critique avec une introduction et des variantes par Patrick Pollard, Lyon, Centre d’études gidiennes, 2000.

Articles (publiés dans des revues ou des ouvrages collectifs)

« Le contenu du Narcisse », Cahiers André Gide I, 1969, p. 153-164.

« The Sources of André Gide’s Thésée”, Modern Language Review, 65 (2), avril 1970, p. 290-297

« The Date and Interpretation of Gide’s Philoctète », French Studies, 24 (4), octobre 1970, p. 368-378.

« Gide’s Thésée. The Diary of a Moralist », French Studies, 26 (2), avril 1972, p. 166-177.

« The Structure and Meaning of a Gidean Myth. Le Roi Candaule », Forum for Modern Language Studies, XIII (4), octobre 1977, p. 336-349.

« Incest and Sin in Gide’s Œdipe and Les Faux-monnayeurs. A thematic structure », Nottingham French Studies, 19 (2), oct. 1980, p. 25-30.

« Antoine et Cléopâtre – une belle infidèle», A.Gide et l’Angleterre (1986), p.47-59.

« Gide amateur de Félicien Rops», Écrire la peinture. Colloque de Londres, 1987, éd. P. Delaveau, Paris, 1991, p. 117-124.

« Die Hirschfeld-Rezeption in Frankreich vor dem Ersten Weltkrieg”, Mitteilungen des Magnus-Hirschfeld-Gesellschaft (16), décembre 1991, p. 9-19.

« Marcel Drouin et André Gide : à propos d’Oscar Wilde», Bulletin des Amis d’André Gide, n° 99, juillet 1993, p. 463-471.

« Hic nemus. Gardens and other enchanted places in the writings of André Gide’, Romance Studies n° 22, 1993, p. 113-122.

« Oscar Wilde et le paradoxe gidien», Lectures d’André Gide. Mélanges offerts à Claude Martin, éd. J.-Y. Debreuille et P. Masson, Lyon, 1994, p. 241-251.

 « Gide in the U.S.S.R. Some observations on comradeship», Gay Men and the Sexual History of the Political Left (éd. G.Hekma, H.Oosterhuis, J.Steakley), New York, The Haworth Press 1995, p. 179-195.

« L’arrière-plan des Nourritures terrestres. Sources et parentés orientales», Retour aux Nourritures terrestres. Colloque de Sheffield de 1997, éd. D. H. Walker et C. S. Brosman, Amsterdam, 1997, p. 27-45.

 « Taine et Gide, lecteurs du drame élisabéthain », Mélanges offerts à Jean Claude, éd. Raymonde Robert, Nancy, 2000, p. 67-75.

« Zu Corydon (Anhang)», in A.Gide, Gesammelte Werke, éd. P. Schnyder et R. Theis, Stuttgart, D.V.A., 2000, vol. XII, p. 450-470.

« André Gide et Magnus Hirschfeld, ou les limites du naturel. (Article revu et augmenté.)», M. Hirschfeld, Les Homosexuels de Berlin, 1908 (présentation de Patrick Cardon), Lille, 2001, p. 189-206.

« Stephen Fry et Oscar Wilde, ou l’école du mensonge», Inverses (1) 2001, p. 59-68.

« Fielding et Gide, ou les malheurs de la vertu», Gide aux miroirs (éd. S.Cabioc’h et P.Masson), Caen, 2002, p. 27-32.

« Gide et Gosse. Histoires de famille», André Gide et l’écriture de soi (éd. P.Masson et J.Claude), Lyon, 2002, p. 121-140.

« Autour de Thomas Carlyle et André Gide», Gide et la tentation de la modernité. Colloque de Mulhouse 2001 (éd. R. Kopp et P. Schnyder), Paris, 2002, p. 154-180.

 « Browning through French Eyes. Gide, Du Bos and other critics c.1889-1946», Browning Society Notes, 30, 2005, p. 29-48.

« Gide and Ibsen. A Symbolist Crossroads», Modern Language Review, 103 (1), 2008, p. 46-56.

 « Exploring English Realist Fiction : Gide and his Correspondents», Franco-British Cultural Exchanges, éd. A.Radford et V.Reid, Londres, 2012, p. 102-115.

« Le Roi Candaule et Œdipe: l’importance des sources», Actualités d’André Gide (éd. M.Sagaert), Paris, 2012, p. 75-85.

« L’amitié dans Les Faux-monnayeurs», Méthodes. Revue de littératures. Agrégations de lettres, 2013. Vallongues (Pau), 2012, p. 225-232.

« Autour de Corydon : iconographie et rhétorique», Corydon d’André Gide (éd. E.Lysøe et A.Soncini Fratta), Bologne, 2014, p. 7-55 et 243-284 (planches).

« André Gide et les jardins d’Épicure», André Gide et la réécriture. Colloque de Cerisy (éd. C.Debard et P.Masson), Lyon, 2013, p. 27-43.

 « D’un Corydon à l’autre : André Gide et Georges Hérelle (1848-1935)», Bulletin des Amis d’André Gide n° 185-6, janvier-avril 2015, p. 157-160.

« When Heaven meets Hell : William Blake and André Gide», English, 64 (205), 2015, p. 99-115.

« Gide traducteur à la recherche de son alter ego», Gide ou l’identité en question, éd. Jean-Michel Wittmann, actes du colloque de Metz (mai 2015), Paris, 2017, p. 65-75.

Dictionnaires

            Notice dans The Encyclopedia of Erotic Literature (éd. G.Brulotte et J.Phillips), New York, 2006 :

            André Gide (plusieurs autres notices dans ce Dictionnaire, sur d’autres auteurs et thèmes)

            Notices dans le Dictionnaire Gide, éd. Pierre Masson & Jean-Michel Wittmann, Paris, Classiques Garnier, coll. Dictionnaires et Synthèses n° 1, 2011 :

            Littérature grecque, p. 231-234 ; Littérature latine, p. 234-237 ; Mythologie grecque, p. 268-271.

Envoyer un e-mail à Patrick POLLARD
(facultatif)
Le site du CEG a été réalisé grâce au soutien de la Fondation Catherine Gide, avec la participation de l’Association des Amis d’André Gide. Il a été réalisé en partenariat avec Martine Sagaert, responsable du site originel andre-gide.fr, créé en 2006 avec des étudiant.e.s de l'I.U.T. des Métiers du Livre de Bordeaux.